#Généalogie : Un ancêtre ondoyé ?

Selon l’encyclopédie libre wikipédia, l’ondoiement est une cérémonie simplifiée du baptême utilisée en cas de risque imminent de décès ou par précaution quand on veut retarder la cérémonie du baptême pour une circonstance quelconque. Ce rituel consiste à verser de l’eau sur la tête de l’enfant (ablution) en prononçant les paroles sacramentelles : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ».

Ondoiement a pour origine le mot ancien « onde » (unda : « eau courante »)

L’ondoiement correspond à la croyance ancienne que le baptême opère le salut et que les enfants morts sans baptême sont réprouvés. C’est dans les limbes que se rendaient les âmes des enfants morts sans baptême. Les limbes représentaient le lieu intermédiaire entre le paradis et l’enfer, où les nouveau-nés n’ayant pas commis de péchés personnels étaient néanmoins éternellement éloignés de la vue de Dieu. L’ondoiement était donc pratiqué en cas de péril de mort du nouveau-né et conféré en privé.

Acte de baptême d’un enfant ondoié le 29 mai 1751 à la Chapelle de la tour en Isère.
AD38 – 9NUM1/AC076/1

Scannez cet article

Publicités