Le Généventail : une roue généalogique innovante

La roue généalogique est une des représentations les plus courantes en généalogie. Elle a fait ses preuves et beaucoup de généalogistes l’ont adoptée car elle est pratique. Pour autant, la roue généalogique à deux inconvénients :

  • elle ne se plie pas (il est donc nécessaire de la rouler pour la ranger)
  • il faut tourner la tête à gauche ou à droite pour écrire ou en lire le contenu

Fort de ce constat et toujours dans l’esprit d’innovation qui a prévalu à la naissance du Lire la suite

Connaître le décret de naturalisation de vos ancêtres avec Gallica

Dans la publication « Mes ancêtres ont-ils été naturalisés ? » il est expliqué que chaque naturalisation correspond à une date et un numéro de décret. La bibliothèque numérique « Gallica » vous donne accès librement à ces dernières données pour vos ancêtres naturalisés entre 1880 et 1946.

Alors comment connaître le décret de naturalisation de vos ancêtres avec Gallica ? Lire la suite

L’état civil pour les patronymes, les repertoires pour l’histoire

Que votre généalogie soit ascendante, descendante, agnatique, ou cognatique, les actes de baptême, naissance, mariage, sépulture et décès vous permettent d’étudier les patronymes à travers le temps. Pour vous aider dans votre travail, vous consultez les tables annuelles, les tables décennales, les tables cantonales, les recensements, ou encore les listes électorales.

Dans le même esprit, si vous souhaitez étudier l’histoire de votre famille, vous consultez les Lire la suite

Retrouver la photo d’un ancêtre militaire et un peu plus…

THGG« II n’y a pas de lecture plus émouvante, dans nos journaux, que celle des listes glorieuses d’officiers et de soldats cités à l’ordre du jour de l’Armée, nommés ou promus dans l’ordre de la Légion d’Honneur, décorés de la Médaille militaire. Les quelques lignes qui résument, avec concision et netteté, leurs belles actions, évoquent à nos yeux de mâles et nobles figures que, tous, nous voudrions mieux connaître. Reproduire les traits de tous ceux qui ont mérité d’être mentionnés dans ce livre d’or de la patrie française, ce n’est plus la tâche du Journal Officiel ni du Bulletin des Armées, mais c’est, nous semble-t-il, le devoir de L’Illustration. »

René BASCHET, directeur et propriétaire de L’Illustration, est à l’origine des Tableaux d’Honneurs. Lire la suite