Votre ancêtre a t’il rédigé un acte respectueux ?

Il est huit heures du matin, ce jeudi 19 janvier 1843 à Vaugneray dans le Rhône1, Étiennette Gros est alors âgée de 23 ans et propose de se marier mais pour cela elle a besoin du consentement de ses parents. Lire la suite

Publicités

L’état civil pour les patronymes, les repertoires pour l’histoire

Que votre généalogie soit ascendante, descendante, agnatique, ou cognatique, les actes de baptême, naissance, mariage, sépulture et décès vous permettent d’étudier les patronymes à travers le temps. Pour vous aider dans votre travail, vous consultez les tables annuelles, les tables décennales, les tables cantonales, les recensements, ou encore les listes électorales.

Dans le même esprit, si vous souhaitez étudier l’histoire de votre famille, vous consultez les Lire la suite

Retrouver un enfant de l’assistance publique

il y a maintenant plusieurs mois que vous remontez votre arbre assez facilement grâce aux actes d’état-civil et voila que vous apprenez que votre ancêtre est né(e) de père ou mère inconnu(e) ou encore que votre aïeul a été placé à l’assistance publique et là c’est le drame.

Pourquoi ont ils été placés ? Qui sont ils ? Comment les retrouver ? Lire la suite

Condamnée pour déchéance de la puissance paternelle

shorthand_1842Aux archives départementales on trouve, les jugements par requête dans la sous-série 3U (U = justice, 3 = tribunaux de première instance).

Si vous avez besoin de consulter un divorce, une rectification de déclaration de naissance c’est par là que vous devrez regarder, mais vous pourrez y trouver bien d’autres choses et notamment  : « Les requêtes en déchéances de la puissance paternelle«  Lire la suite

L’impératif généalogique

« L’individu est le produit d’une histoire dont il cherche à devenir le sujet » . Cette formulation pose un certain nombre de problèmes théoriques, en particulier sur la nature du déterminisme historique qui la sous-tend : de quelle histoire s’agit-il ? Que signifie être le produit d’une histoire ? Qu’est-ce qui fonde cette loi de production et de reproduction ? Qu’est-ce qui anime cette quête du sujet ?

L’ordre généalogique conduit chaque individu à sortir du magma familial par un double principe d’identification et de différenciation. Un travail sur l’arbre généalogique permet de comprendre en quoi l’histoire est agissante en soi et de prendre conscience des impasses et des contradictions qui peuvent conduire certains à ne pas vouloir transmettre. »

Lire la suite

Pour bien commencer sa généalogie

check-listSi la généalogie vous intéresse, si vous voulez vous aussi rechercher dans le passé la  trace de vos ancêtres, sachez qu’il existe quelques règles d’or à respecter pour bien débuter en la matière.

Pour faire sa généalogie, il faut commencer par le présent. En effet, un généalogiste remonte le temps. Partir d’un aïeul supposé pour arriver jusqu’à soi serait une erreur. Donc pour commencer votre généalogie, il faut collecter toutes les informations disponibles sur vos parents, vos grands-parents, si possible vos arrières-gp.

Cela nécessite donc de questionner les personnes de votre entourage proche avant que ne disparaissent les derniers porteurs de mémoire.Par informations disponibles, j’entends : date et lieu de naissance, date et lieu de mariage, date et lieu de décès. Connaitre les lieux de résidence de vos ancêtres les plus proches peut-être utile, donc notez-les, de même que les métiers exercés, et les distinctions reçues. Consignez tout cela. Ne négligez aucun indice. Tous pourraient bien servir à un moment ou à un autre.

N’hésitez pas à écrire aux mairies pour obtenir copie de tous les actes précités (naissance, mariage, décès).  C’est gratuit et cela représente une source d’information non négligeable pour avancer par la suite.

Voilà le B.A-B.A du débutant…