L’état civil pour les patronymes, les repertoires pour l’histoire

Que votre généalogie soit ascendante, descendante, agnatique, ou cognatique, les actes de baptême, naissance, mariage, sépulture et décès vous permettent d’étudier les patronymes à travers le temps. Pour vous aider dans votre travail, vous consultez les tables annuelles, les tables décennales, les tables cantonales, les recensements, ou encore les listes électorales.

Dans le même esprit, si vous souhaitez étudier l’histoire de votre famille, vous consultez les Lire la suite

Etude de cas Généa-Logiques : L’énigme de la plaque militaire

aemilien2aemilien1Depuis quelques jours une énigme envahie les réseaux sociaux avec les informations suivantes : « Plaque militaire trouvée vers Salleille…Mr ALBERT EMILIEN 1919 enrôlé a béziers sous le numéro 342 » Comment retracer l’histoire de ce soldat inconnu ? Lire la suite

Etude de cas Généa-Logiques : l’importance des sobriquets

Hautes-Alpes, année 1851 : Jean, Joseph et Marie, Eugénie vont se mariés, au même moment Antoine va épouser Uzinie mais tout ne va pas ce passer comme prévu. Tout commence en 1856 avec la naissance d’un certain : Lire la suite

Retrouver un enfant de l’assistance publique

il y a maintenant plusieurs mois que vous remontez votre arbre assez facilement grâce aux actes d’état-civil et voila que vous apprenez que votre ancêtre est né(e) de père ou mère inconnu(e) ou encore que votre aïeul a été placé à l’assistance publique et là c’est le drame.

Pourquoi ont ils été placés ? Qui sont ils ? Comment les retrouver ? Lire la suite

Condamnée pour déchéance de la puissance paternelle

shorthand_1842Aux archives départementales on trouve, les jugements par requête dans la sous-série 3U (U = justice, 3 = tribunaux de première instance).

Si vous avez besoin de consulter un divorce, une rectification de déclaration de naissance c’est par là que vous devrez regarder, mais vous pourrez y trouver bien d’autres choses et notamment  : « Les requêtes en déchéances de la puissance paternelle«  Lire la suite

L’impératif généalogique

« L’individu est le produit d’une histoire dont il cherche à devenir le sujet » . Cette formulation pose un certain nombre de problèmes théoriques, en particulier sur la nature du déterminisme historique qui la sous-tend : de quelle histoire s’agit-il ? Que signifie être le produit d’une histoire ? Qu’est-ce qui fonde cette loi de production et de reproduction ? Qu’est-ce qui anime cette quête du sujet ?

L’ordre généalogique conduit chaque individu à sortir du magma familial par un double principe d’identification et de différenciation. Un travail sur l’arbre généalogique permet de comprendre en quoi l’histoire est agissante en soi et de prendre conscience des impasses et des contradictions qui peuvent conduire certains à ne pas vouloir transmettre. »

Lire la suite