L’impératif généalogique

« L’individu est le produit d’une histoire dont il cherche à devenir le sujet » . Cette formulation pose un certain nombre de problèmes théoriques, en particulier sur la nature du déterminisme historique qui la sous-tend : de quelle histoire s’agit-il ? Que signifie être le produit d’une histoire ? Qu’est-ce qui fonde cette loi de production et de reproduction ? Qu’est-ce qui anime cette quête du sujet ?

L’ordre généalogique conduit chaque individu à sortir du magma familial par un double principe d’identification et de différenciation. Un travail sur l’arbre généalogique permet de comprendre en quoi l’histoire est agissante en soi et de prendre conscience des impasses et des contradictions qui peuvent conduire certains à ne pas vouloir transmettre. »

Lire la suite

Mes ancêtres ont-ils été naturalisés ?

Vous trouverez dans un dossier de naturalisation les éléments suivants :

  • Etat civil des demandeurs ainsi que leur profession, la date et le lieu de mariage si la demande est formulée par un couple
  • Les enfants majeurs et mineurs des demandeurs avec leur prénom, date et lieux de naissance, leur nationalité, leur profession, leur adresse.
  • Les pères et mères des postulants, leur date et lieu de naissance, leur nationalité, leur profession, leur adresse
  • Les frères et sœurs des demandeurs, leur date et lieu de naissance, leur nationalité, leur profession, leur adresse

Une seconde partie est réservée aux renseignements concernant le demandeur avec des question sur : Lire la suite

Mise en ligne des registres Belges

Une information qui nous vient de Belgique :

AGR

Les Archives Générales du Royaume (AGR) procède actuellement la mise en ligne de l’ensemble des registres paroissiaux et d’état civil de Belgique.

Pour consulter les registres paroissiaux en ligne : http://search.arch.be/fr/tips/98-registresparoissiaux

Pour consulter les registres de l’état civil en ligne : http://search.arch.be/fr/tips/101-etat-civil

Attention, tout n’est pas encore en ligne !!! Pour les registres paroissiaux, cela dépend si les originaux sont consignés dans les dépôts d’archives ou pas. Par ailleurs, il faut se méfier des erreurs pouvant être contenues dans les tables des registres paroissiaux, celles-ci étant apparemment nombreuses (estimation entre 10 et 20%).