Sérendipité et #généalogie : intuition ou hasard ?


Une succession de signaux

L’info suivante est passée sur mon mur Facebook pourtant très encombré et je l’ai remarqué (premier signal) ;

Les 8, 9 et 10 septembre dernier, Geneanet offrait l’accès à ses fonds de bibliothèque réservés aux comptes premium : une occasion pour moi de tester le moteur de recherche et son efficacité à retrouver des articles de presse ancienne et revues sur des patronymes récents (20ème et 19ème siècles).

On néglige parfois la généalogie contemporaine pour faire la course à l’ascendant le plus lointain. J’ai voulu changer de méthode ce jour là. (deuxième signal)

Sachant qu’un de mes ascendants a travaillé dans les mines de charbon de Graissessac dans l’Hérault, il m’est paru possible qu’un événement relatif à la mine soit mentionné dans la presse.

Recherche large sur le patronyme GRIMER + Hérault

Dans la dizaine de résultats pour la presse locale, le Petit Méridional mentionne un M.GRIMER, secrétaire général de la compagnie houillère de France : ça pourrait correspondre.

Le descriptif est étrange mais c’est sûrement un bug texte…(troisième signal)

Arrivée sur la page Gallica, le nom mentionné est malheureusement GRUNER !

Bien déçue, mon regard traîne quelques secondes sur la page et je constate un long passage sur les obsèques de Zola sur lequel je m’attarde, appréciant l’auteur de Germinal (quatrième signal).

Est ce une lecture en diagonale, une intuition ? je ne sais toujours pas pourquoi je me mis à lire la colonne de droite où est mentionné un fait divers sur un autre patronyme de mes ancêtres pourtant dans le département voisin du Gard !

Trajet visuel de ma lecture de bas en haut

Un secret de famille tragique qui a marqué insidieusement les descendants par des non-dits et qu’on m’a révélé tardivement.

Dans la précipitation, je n’arrive plus à zoomer sur la visionneuse correctement : trop petit, je perds la colonne, la page arghh !!

Enfin, je stabilise l’image et lis avec émotion les circonstances d’un suicide avec force de détails.

Mettre des mots, des dates, des noms sur le déroulement d’un événement pareil permet de tordre le cou aux récits approximatifs et émotionnels qu’une famille transmet de générations en générations. Et de faire naître le doute aussi…Le journaliste a-t-il eu de bonnes infos, a-t-il tout vérifié ?

C’est là que l’envie de poursuivre l’enquête vers les archives policières et hospitalières (série H) prend le relais…malheureusement pas toujours numérisées.

Le plus troublant est la sérendipité de ma démarche :

  • trouver un fait qu’on ne cherche pas alors qu’on enquête sur un autre.
  • Chance qu’une recherche affiche un descriptif à l’orthographe erronée ?
  • Intuition pendant la lecture ?

J’en retire qu’il faut savoir s’écouter quand on consulte des archives. Prendre le temps d’examiner un texte dans son ensemble et suivre ses pulsions de lecture. La généalogie est une activité d’enquêtes qui peut paraître méthodique et rationnelle mais,

les intuitions font aussi partie du travail d’investigation.

Ironie, le lendemain matin, en regardant un documentaire sur France 5 sur la vie de CEZANNE, on y parle de la mort de… ZOLA !! (cinquième signal)

Il y a des hasards et des signes qui sont troublants, non ? Mais je n’irais pas jusqu’au paranormal !

Je souhaite à tous les généalogistes amateurs ou non, de connaître cette sérendipité rare qui débloque une énigme familiale. Un moment inoubliable !


A propos de l’auteur :

Florence BESSON alias @Doomyflo, est membre d’Alpinux, utilisatrice de logiciels libres et créatrice geek aux aiguilles. Atteinte du virus généalogique depuis 20 ans, formée aux archives microfilmés et ensuite sur le net, elle aime les histoires autours des vies passées pour mieux comprendre le présent et anticiper le futur. Esprit curieux et créatif par ailleurs, prosélyte modérée et blogueuse à ses heures perdues, elle aime aussi faire tomber les préjugés sur le Métal. Découvrez son talent sur Etsy.com ou sur son blog.

Article proposé sous licence : CC BY-NC-SA

Publicités

5 commentaires sur “Sérendipité et #généalogie : intuition ou hasard ?

  1. Merci Julie pour ton témoignage généalogique! On a peut-être un 6ème sens pour sentir les coïncidences mieux que d’autres…
    Il m’arrive aussi en cherchant un acte que je ne trouvais pas dans la commune d’une famille, de prospecter aux alentours (village, villes)! Dans ces cas là, je regarde sur Geoportail et je les fais les unes après les autres, en concentrique, du plus près à la plus éloignée et c’est très long. Un jour, j’ai flashé sur la carte, sur un nom et bien je les y ai trouvé, dingue!
    Mais ça ne marche pas toujours…

    Autre anecdote : j’ai toujours été fascinée par l’histoire de la bête du Gévaudan. Bien plus tard, je me trouve des origines de Lozère et bim! de la commune où a eu lieu la première attaque! St Etienne de Lugdares en Ardèche! et par hasard, j’ai trouvé l’acte de naissance de Jeanne Boulet en 1750!

    Je me retrouve dans ce que tu écris : je glane plein d’infos des anciens ( j’ai des heures de souvenirs enregistrés sur K7 audio et en mp3). J’ai aussi commencé à écrire l’histoire de mon coté paternel et maternel. Des récits que j’illustre avec des photos ( personnes, lieux de vie). (voir l’article sur Genscriber sur ce blog).
    C’est un travail de recoupement minutieux car il faut vérifier les dires de ce qu’on nous confie par des actes, les recensement, les registres matricules etc…et tout mettre dans le contexte historique et régional! C’est passionnant!
    Mais ça demande beaucoup de temps.
    J’utilise aussi l’éditeur Lyx sur linux car sur un traitement de texte classique c’est devenu trop lent avec toutes mes images 🙂

    On est deux fadades alors!!

    Florence

    Aimé par 2 people

    • je crois que nous avons la même optique ! super,

      Pardon je n’avais pas compris que c était toi Florence BESSON, moi mon BRESSON, je l’ai trouvé à Paris, il était restaurateur et aussi marchand de vin, c était au 19 ième, je te le dis on ne sait jamais !

      sinon je travaille sur ma famille qui est bretonne de part ma mère et normande par rapport à mon père,

      je me suis retrouvée à Paris, car dans les recensements de Bretagne j’ai vu une petite fille, qui ne portait pas le nom de mes ancêtres, en fait c était noté niece,

      mais elle est décédé à deux mois ! c’était noté morte chez sa nourrice, la petite est née à Paris, j’ai voulut faire l’enquete, il s’avère que c ette petite est l’enfant d’une soeur de mon ancêtre, elle s’est marié à Paris, j ai le numéro de rue de son logement, elle etait caissiere apparemment, et son mari garçon de salle,

      mais je voulais savoir pourquoi elle a confié sa petite a sa soeur en fait, enfin sa demi soeur, car hou la la l’histoire attend,

      elles sont demi soeur car mon ancêtre s’est marié, (mariage prohibé !) avec les deux soeurs, donc elles sont demi soeurs et cousines ! plus tard il y a eu un acte de justice autorisant le mariage, tu sais c’était interdit de se marier avec sa belle soeur, jusqu’en 1975

      bref, elle a confié sa petite a sa demi soeur, mais l’enfant est décédée, donc en Bretagne, j’imagine la route pour amener le poupon,de Paris en Bretagne , dur pour un bébé !

      et le lait qui manquait aussi, car mon ancêtre(la nourrice) n’avait pas de lait vu qu’elle est tombée enceinte juste après avoir reçue la petite, d’ailleurs mon ancêtre nourrice, a perdu son petit qui est né plusieurs semaines après, agé de 10 Jours !!!

      elle a perdu dans la même année, son propre enfant et sa nièce,
      sur huit pages d’archives, (c est dans un hameau, j’ai pû relever un nombre considérable de bébés décédés)

      cette histoire m’a fait peine, et du coup je suis interessée par les nourrices, les bébés de l’époque, la mort des nourrissons les raisons etc, et je découvre des choses pas très belles,

      voilà où nous mène la passion de savoir et découvrir,

      bonne recherche encore à toi, je te dirai lorsque j’aurai , attention je sors ma science nouvellement apprise : donc lorsque j’aurai une serendipité !

      Julie

      Aimé par 1 personne

  2. je rajoute une chose, en ce moment j’enquête sur une petite décédé bébé, enfin c’est un peu long a expliqué, bref, je passe
    mais !!!!!! un dénommé BRESSON est le témoin

    plus tard je découvre un acte de mariage des parents du bébé décédé, et je vois que ce BRESSON est donc le beau frere de la mariée,

    mais je sais pas plus sur lui ! donc , tu vois je viens juste de voir que tu nomme florence BESSON, c est bizarre je travaille sur un BRESSON et je lis une BESSON, SI cela se trouve cela vient de la meme origine,

    re, julie, c etait un ps,

    J'aime

  3. j’ai de suite été attirée par ton billet, car moi il m’est arrivé plusieurs, « sérendipité » lol je ne savais la définition de ce mot , maintenant youpi je connais !

    tu sais j’ai déjà eu ce que tu décris, et même des intuitions, tout bonnement, quelqun me prend pour une bargeot dans mon entourage genea, pensant que seule la méthode est importante, et pourtant desfois , tu vois, je prend un registre, et je cherche un ancêtre, j’en ai marre, de chercher, je clique n’importe ou , et …. je découvre quelqun d’autres que je m’attendais pas et qui fait avancer mon histoire,
    j’ai souvent trouvé des gens au hasard !!!! sans le vouloir, je te jure, bon pas nom plus un nombre considérable mais tout de même

    la moi aussi j’ai voulut utiliser les jours gratuits de la bibli, sauf que jai pas pû beaucoup parceque j’etais en préparation repas anniversaire,

    néanmoins ! j’ai tapé le nom d’un ancêtre, mais comme toi, et bingo ! un encart dans un journal tout petit comme quoi lmon ancêtre a été blessé et médaillé ! et là je suis sure que c est lui

    en ce moment j’ecris des petits livres sur mes lignées, pour l’instant j’ai fait la lignée pere et mere de ma maman , et cela me passionne, j’aimerai connaitre davantage que les dates naissance mariage deces,

    moi je suis tout à fait croyante que l’on peut trouver par le hasard, tiens desfois je cherche je cherche et le lendemain matin, hop je trouve !

    on va me prendre pour une fada je pense ,lol

    julie

    J'aime

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s