Etude de cas Généa-Logiques : L’énigme de la plaque militaire

aemilien2aemilien1Depuis quelques jours une énigme envahie les réseaux sociaux avec les informations suivantes : « Plaque militaire trouvée vers Salleille…Mr ALBERT EMILIEN 1919 enrôlé a béziers sous le numéro 342 » Comment retracer l’histoire de ce soldat inconnu ?


Etape 1 « Les mots clés » : Bruno P. qui a diffusé cette énigme, nous précise qu’il s’agit d’un militaire, nommé ALBERT Emilien, qu’il a été enrôlé à Bézier en 1919 sous le numéro 342.

Etape 2 « Dans quelles archives rechercher ? » : Les affaires militaires sont conservées aux archives départementales en série R. Pour résoudre l’énigme, il faudra s’intéresser plus précisément à la S/Série 1R qui concerne les registres matricules.

Etape 3 « La fiche matricule » : La cote 1R1327 regroupe les matricules 1 à 500 pour le  bureau de recrutement de Bézier en 1919 (notre militaire à le matricule 342). Les archives départementales de l’Hérault ont publiées les registres militaires sur internet, pour consulter l’intégralité de la fiche matricule d’Emilien ALBERT : Cliquez ici

fichematalbertemilien

Etape 4 « L’état civil » : La fiche matricule indique l’état civil du soldat Emilien ALBERT, il est né le 08 août 1899 à Florensac (Département de l’Hérault). Il est le fils de Jules et de Emma MILHAU.

Etape 5 « Les mentions marginales » : Ces dernières sont souvent riches en informations, dans le cas présent elles permettent de savoir que notre soldat inconnu s’est marié à Florensac en 1924 et qu’il est décédé à Bézier en 1961. Aux archives du département de l’Hérault, vous consulterez la cote 3E106/34 pour l’acte original de naissance ou la cote 5MI59/4 pour la version microfilm. Pour consulter l’intégralité de l’acte de ° en ligne : Cliquez ici

mentionmarginaleemilienalbert
Pour des raisons de respect de la vie privée, il n’est pas possible de diffuser d’autres informations, toutefois, à partir des éléments présentés ci-dessus, il sera facile de reconstituer la descendance et/ou l’ascendance d’Emilien ALBERT.


Pour aller plus loin : Mairie de Florensac – Marie de Bézier

Une réflexion sur “Etude de cas Généa-Logiques : L’énigme de la plaque militaire

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s