L’impératif généalogique


"L’individu est le produit d’une histoire dont il cherche à devenir le sujet » . Cette formulation pose un certain nombre de problèmes théoriques, en particulier sur la nature du déterminisme historique qui la sous-tend : de quelle histoire s’agit-il ? Que signifie être le produit d’une histoire ? Qu’est-ce qui fonde cette loi de production et de reproduction ? Qu’est-ce qui anime cette quête du sujet ?

L’ordre généalogique conduit chaque individu à sortir du magma familial par un double principe d’identification et de différenciation. Un travail sur l’arbre généalogique permet de comprendre en quoi l’histoire est agissante en soi et de prendre conscience des impasses et des contradictions qui peuvent conduire certains à ne pas vouloir transmettre."

Télécharger l’intégralité de la publication


Auteur : Vincent de Gaujelac; Laboratoire de Changement Social, Université Paris 7 – Denis Diderot.


Source : Enfances Familles Générations; No 7 (2007) : La mémoire familiale. Les histoires de famille et les généalogies au XXIe siècle.


Identifiant : EFG revue internationale 

About these ads

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s