De rien à l’inventaire après décès…


La science de la généalogie demande rigueur et organisation, lorsque vous recherchez un document, il vous faut savoir précisément ce que vous cherchez pour le trouver.

 vous allez voir ci-dessous que c’est logique et organisé :

Par où commencer ? 

 L’acte de décès (abréviation +) :

Le seul document d’état civil (petit rappel, l’état civil démarre en 1793) que vous pourrez obtenir sans grande difficulté est l’acte de décès puisque la loi française autorise tout requérant à demander un acte de décès sans restriction. Donc première chose à faire : obtenir l’acte de décès de la personne recherchée.

Exemple d’acte de décès

dc_milot_jeanne

Vous êtes maintenant en possession, d’un acte de décès et après lecture vous vous apercevez que le lieu et la date de naissance sont indiqués. Vous savez maintenant précisément où obtenir l’acte de naissance (attention si l’acte de naissance à été établi il y a moins de 75 ans, vous devez prouver votre filiation avec le ou la concerné(e)).

L’acte de naissance (abréviation °) :

Après avoir lu l’acte de naissance, vous découvrez en marge de l’acte, une mention qui donne le lieu et la date du mariage ainsi que le nom de l’époux. Il ne vous reste plus qu’à demander l’acte de mariage (filiation à prouver si moins de 75 ans).

Exemple d’acte de naissance

jeanne_milot

L’acte de mariage (abréviation x) :

C’est maintenant que les choses vont devenir intéressantes pour trouver et obtenir des actes notariés. Lorsque qu’un contrat de mariage a été rédigé entre les époux, l’information sera indiquée dans l’acte de mariage.

Exemple d’acte de mariage

m_simon_bertrand_rosalie_michel_p2

Le contrat de mariage (abréviation Cm) :

Cet acte notarié nous dirige vers un autre document notarié, le testament.

Exemple d’acte de contrat de mariage

cm_etienne_bertrand_magdelaine_robert_p1

Le testament (abréviation ttt) :

Le testament, lui va nous permettre d’avoir connaissance de l’inventaire après décès

Exemple d’acte de testament

bertrand_1

L’inventaire après décès :

Cet acte notarié est d’un grand intérêt pour le généalogiste puisqu’il va permettre de connaitre avec exactitude les biens et la fortune du défunt.

Exemple d’acte d’inventaire après décès

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Ces actes notariés ne sont pas systématiques. Dans certaines familles, vous trouverez beaucoup de contrats de mariages, testaments et inventaires après décès et d’en d’autres vous n’en trouverez quasiment pas, les raisons sont nombreuses.

Dans les documents cités ci-dessus, il arrive que vous ayez des informations concernant d’autres actes comme les conseils de familles, les actes de ventes etc…

Il est important, en généalogie, de bien lire et relire chaque actes en votre possession et surtout identifier certain mots très importants comme par exemple "ecuyer" qui désigne parfois dans les registres paroissiaux (jusqu’en 1792) un ancêtre noble.

About these ads

5 réflexions sur “De rien à l’inventaire après décès…

  1. Ping : De rien à l'inventaire après décès... | Généa-Logiques | L'écho d'antan | Scoop.it

  2. Ping : Listes, liens, guides | Pearltrees

  3. Ping : De rien à l'inventaire après décès... | Chroniques d'antan et d'ailleurs | Scoop.it

  4. Ping : De rien à l'inventaire après décès... | Rhit Genealogie | Scoop.it

  5. Ping : De rien à l'inventaire après décès... | La Gazette des ancêtres | Scoop.it

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s